Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Est-il trop tard pour être pessimiste ...
  • Est-il trop tard pour être pessimiste ...
  • : Pourquoi le crapaud qui fume ? Parce l'être humain est le seul animal assez sadique pour faire ce genre de saloperies, et parce qu'a l'image du crapaud, il s'empiffrera jusqu'à exploser, sans aucune chance de rien recracher...
  • Contact

Recherche

Lait vache : souffrances insoupçonnées des produits laitiers.

Le modèle agricole Français !

Little_banniere-salon-agriculture-2011.png

N'hésitez pas à commenter, ce lieu est fait pour échanger, même, et peut être surtout, si on n'est pas d'accord...

15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 09:24

Il conviendra un jour prochain de faire le bilan de l'artillerie lourde, très lourde (et des millions) mise en oeuvre par les acteurs de l'élevage pour lutter contre la désaffection de la bidoche par nos concitoyens.

Petit point sur les derniers rebondissements :

Septembre 2010 : Salon International de l'élevage à Rennes (SPACE 2010), la FNSEA élevage et le Ministre de l'agriculture ont fait leur show :

"Mes priorités au Space sont aujourd'hui l'élevage bovin et porcin pour lesquels la tendance sur le long terme n'est pas bonne, sans pour autant oublier les autres filières. J'annoncerai à Rennes un plan de développement de l'élevage, qui porte sur plusieurs dizaines de millions d'euros. Il ne faut pas se contenter de saupoudrer des aides ici ou là, il faut un véritable plan stratégique pour redonner des perspectives aux filières."

B. Le Maire, Le télégramme 14/09/2010

A l'heure ou l'élevage est annoncé comme le principal pollueur présent et exponentiellement futur de la planète, la consommation de viande et de produits laitiers, le bulledozer qui creuse toujours plus profond le trou de la sécu, les pouvoirs publics et les acteurs de la filière redoublent d'efforts pour augmenter et écouller leurs stocks de viande froide.

Dernier avatar en date, le Sommet de l'élevage de Clermont !...

Un colloque sur le "bien être animal", piloté par l'INRA et visant à pilonner les directives Européennes sur le bien être animal, afin d'augmenter proportionnellement celles des éleveurs...

Confère l'excellent compte rendu sur le non moins prometteur blog contre la maltraitance animale : La Griffe.
Ce discours, en échos direct des propos de notre ex. ministre philosphe de l'élevage Luc Ferry au SPACE ("Le bien être paysan [sic] vaut celui de l'animal") est en cela intéressant, qu'il semble prouver que les deux sont bien en concurrence directe... Ce qu'en temps "normal" ils récusent fermement !

Si on veut lutter pour le bien être animal, la seule solution reste bien l'arrêt pur et simple de l'élevage industriel.

Luc Ferry est en cela paradoxal puisque pour lui, l'amour doit sauver l'humanité, l'humain doit aimer son prochain au dela de sa famille, de ses amis, et aimer l'humanité tout entière... La frontière de l'amour est donc ténue, elle tient à quelques poils...

Je me permets de lui conseiller d'en disuter avec Jane Goodall...

Pour mieux comprendre ce que vient faire Luc Ferry dans cette histoire, voir la vidéo de l'interview de Thierry Coste qui circule sur Facebook : "Sur le bien être animal, il faudrait faire intervenir Luc Ferry... En politique il est pas terrible (ben non, il est plutot de gauche...), mais comme philosophe, il est bien (anti-animalistes.)"

Bref, politiquement, il plaiera à tout le monde, et au niveau du discours qu'on lui demande de porter, y a pas de lézard... Malin le Coste.

Pour conclure, en ce moment, le duo gagnant de l'élevage, c'est le lobbyiste et le philosophe.

Partager cet article

Repost 0

commentaires